Actualité d'AUMA YOGA

KUCHIPUDI DANSE SHIVA

VIDEO: danse de SHIVA par 1 artiste remarquable

27/05/2019

Kuchipudi : danse dédiée à Shiva; Filmée par Louise.


VIDEO : cliquez sur l'adresse ci dessous " DANSE DE SIVA."

Interprétée par une danseuse de grande qualité, à Agen, invitée par l'Association AUMA.

https://youtu.be/n2L_hgMDzIU



"Objet
du yoga:


sortir
du cycle du karma, quitter la ronde mécanique de la Nature dans
laquelle on est un instrument impuissant, pour monter à un autre
plan où l'on devient un participant conscient et un agent dynamique
dans l'édification d'une plus haute Destinée."      
             Sri Aurobindo.
 


"
Le
Yoga est la pratique de la Vérité
.
Cette pratique a pour force motrice, un esprit de calme ou de
fervente consécration à la connaissance"  Guîtâ.


"Le
principe du yoga intégral est de prendre tous les pouvoirs de notre
existence humaine dans un yoga synthétique."



Le
yoga intégral comprend toutes les parties et toutes les activités
de l'être.


"
L'être psychique pousse l'être humain à se tourner vers la vie
spirituelle...Par conséquent, c'est cela, dans le yoga que nous
devons amener en avant."


"vivre,
être et agir dans une conscience universelle...illimitée et
lumineuse, ouvert à Ce qui est plus qu'universel, ne plus tâtonner
et trébucher dans l'étroitesse et l'obscurité anciennes. Ceci est
le Karma Yoga.


 Sri
Aurobindo


Une
vue totale du Divin est la condition d'un don de soi conscient 
total; tout ce qui est autre n'atteint que des résultats incomplets
et médiocres, et doit nécessairement en retomber pour repartir et
s'élargir en une quête plus vaste, une plus ample expérience de
Dieu."

" Tantôt Sattva l'emporte, en dominant rajas
et tamas, tantôt c'est rajas qui domine sattva et tamas, tantôt
c'est tamas qui domine sattva et rajas."
Quand par toutes les
portes du corps rayonne la lumière de la connaissance, on peut
comprendre que sattva prédomine"

L'âme, attachée à la
jouissance des guna et de leurs résultats, concentre sa conscience
sur les activités inférieures et extérieures de la vie, du mental
et du corps dans la Nature. Elle s'emprisonne dans leurs formes et -
ignorante du libre pouvoir  et du libre domaine du Purusha
libérateur- elle oublie sa propre conscience plus grande, qui se
tient derrière ces formes dans l'esprit.Si nous voulons être
libérés et parfaits nous devons quitter tout cela, abandonner les
guna et nous élevant au-dessus, retrouver la puissance de la libre
conscience spirituelle qui domine la Nature." 
Yoga de
la Gîta
SRI AUROBINDO
















E.C.O.

SOS TERRE URGENT !!!

27/05/2019

Je suis ici pour parler au nom des enfants affamés partout dans le monde et des animaux qui meurent partout sur la planète.
S V P arrêtez la casse !

        " Bonjour, je
suis Severn Suzuki et je représente


                                          l'
E.C.O:

   l'Organisation des Enfants en Défense de l’Environnement.


   Nous
sommes un groupe d'enfants Canadiens de l’age de 12 à 13 ans
essayant de faire la difference.


   Nous
avons réuni l'argent pour faire 8000 kms afin de vous dire, à vous
adultes , que vous devez changer votre façon de faire.


   En
venant ici je me bats pour mon futur.


   Perdre
mon futur n'est pas pareil que perdre des élections, ou quelques
points à la Bourse.


   Je
suis ici pour parler au nom des enfants affamés de partout dans le
monde, dont les cris passent inaperçus.


   Je
suis ici pour parler au nom des innombrables animaux qui meurent
partout sur la planète parce qu'ils n'ont plus aucun endroit où
aller.


   J'ai
peur d'aller au soleil maintenant à cause des trous dans la couche
d'ozone.


   J'ai
peur de respirer l'air car je ne sais quelles substances chimiques il
contient...


   Nous
entendons parler de plantes et animaux qui s'éteignent tous les
jours, perdus à jamais.


   J'ai rêvé de voir de grands troupeaux d'animaux sauvages , des jungles,
des forêts tropicales pleines d'oiseaux et de papillons .


   Mais
aujourd'hui je me demande si ces forêts existeront toujours pour que
mes enfants puissent les voir.


   Étiez vous obligés de vous préoccuper de ces choses lorsque vous aviez
mon âge?


   Toutes
ces choses se passent devant nos yeux et pourtant nous agissons comme
si nous avions tout le temps souhaité et toutes les solutions.



   Je
suis seulement une enfant et je n'ai pas toutes les solutions, mais
j'aimerais que vous réalisiez que vous non plus!


   Vous
ne savez pas comment réparer les trous dans la couche d'ozone.


   Vous
ne savez pas comment ramener le saumon dans les rivières mortes.


   Vous
ne savez pas comment ramener à la vie des animaux désormais
éteints,


   et
vous ne savez pas ressusciter les forêts qui existaient là où
maintenant il y a le désert.


   Si
vous ne savez pas comment réparer tout ça, s'il vous plait, 
arrêtez la casse!


   Vous
pouvez être ici en tant que délégués de gouvernements, hommes
d'affaires, PDG s journalistes ou politiciens,


   mais
en réalité vous êtes des pères, mères, frères, sœurs, oncles
tantes, et vous êtes tous, sans exception, l'enfant de quelqu'un.



   Je
suis seulement une enfant, pourtant, je sais que nous faisons partie
d'une famille forte de 4 milliards de personnes,


   forte
de 30 millions d'espèces et que les frontières et gouvernements ne
changeront jamais ça.


   Je
ne suis qu'une enfant et pourtant je sais que le problème nous
concerne tous et que nous devrions agir comme un seul monde vers un
seul but.


   Au
canada, nous menons une vie privilégiée, avec plein de nourriture,
de l'eau et un abri.


   Nous
avons des montres, des bicyclettes, des ordinateurs, des télés...
je pourrais continuer pendant deux jours.


   Ici
au Brésil, voici ce qu'un enfant des rues nous a dit:


   "
j'aimerais être
riche, et si je l'étais, je donnerai à tous les enfants vivant dans
la rue de la nourriture, des vêtements , des médicaments, un abri
de l'amour et de l'affection"


   Si
un enfant qui n'a rien est prêt à partage, pourquoi nous, qui
avons tout sommes toujours si avares?


   Le
lieu où l'on naît fait une immense difference ,


   je
pourrai être un de ces enfants vivants dans les bidonville de Rio,


   être
un enfant mourant de faim en Somalie,


   victime
de la guerre en Moyen-Orient,


   ou
mendiante en Inde.


   Je
ne suis qu'un enfant pourtant je sais que si tout l'argent dépensé
en guerres était utilisé pour trouver des réponses aux problèmes
d'environnement,


   à
en finir avec la pauvreté,


   à
chercher des accords,


   quel
endroit merveilleux serait la terre!


   N'oubliez
pas pourquoi vous partagez à ces conférences, pour qui vous le
faites!


   Nous
sommes vos propres enfants.


   Vous
décidez dans quel genre de monde nous sommes en train de grandir.


   Les
parents devraient pouvoir consoler leurs enfants en disant :



   "Tout
ira bien, ce n'est pas la fin du monde et nous faisons du mieux que
nous pouvons"


   Mais
je ne pense pas que vous pouvez encore nous dire ça.


   Sommes
nous dans votre liste de priorités?


   Mon
père me dit:


   "
Tu es ce que tu fais,
pas ce que tu dis
"


   Ce
que vous faites me fait pleurer la nuit.


   Vous
les adultes, vous dites nous aimer,


   eh
bien je vous mets au défi:


  "
S'il vous plait, faites que vos actions reflètent vos paroles"



                                      
MERCI

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

" Nous sommes en train de saboter notre propre bien-être à venir;

L'humanité surexploite la planète en provoquant le déclin de la flore et des animaux sur la Terre"

Robert Watson Président de la plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques ( I P B E S ) déclaration du 23/3/2018 à l' A F P.








Ruisseau Limousin

VIDEO: Ruisseau précieux trésor écologique.

27/05/2019

Sources, rus, ruisseaux, fleuves, lacs, étangs, rivières, océans, mers, banquises ..richesse précieuse.


SUPRAMENTAL;

SUPRAMENTAL: semence cachée dans la Matière.

27/05/2019

Supramental monde solaire du Suprême, semence cachée d'où sortira notre prochain monde.

Le
16 mai 1956



En
somme, on peut affirmer avec certitude que toutes les solutions
offertes

(morales, religieuses, ascétiques)

ne peuvent être que
provisoires

tant que l'on n'a pas atteint

la Conscience de Vérité
supramentale

qui met à leur place les apparences des choses et
révèle leur essence

ou ce qui en elles dérive directement de
l'essence spirituelle.

En attendant, notre seule sauvegarde est de
trouver une loi d'expérience spirituelle qui nous guide,

ou bien de
libérer une lumière au-dedans de nous qui pourra nous
conduire sur le chemin

jusqu'à ce que cette Conscience de Vérité,
directe et plus grande, soit atteinte

au-dessus de nous ou née en
nous.

Car tout le reste,

tout ce qui est purement extérieur

et n'est
pas le sens spirituel

ou la vision spirituelle

– les constructions,
représentations et conclusions de l'intellect,

les suggestions et
les instigations de la force de vie,

le besoin péremptoire

des
choses physiques

– sont parfois des demi-lumières,

parfois de
fausses lumières,

qui peuvent tout au plus

nous servir pendant un
temps

ou nous aider un peu,

et pour le reste,

nous retarder ou nous
embrouiller.


Synthèse
des Yoga. p 156





SRI
AUROBINDO.



Sri
Aurobindo parle des besoins physiques, les besoins du corps,

que l'on
considère généralement comme des choses impérieuses et qui ont
leur vérité en soi.

Il dit que même cela peut être une lumière
tout à fait partielle, c'est à dire un semblant de connaissance, ou
même une chose fausse.


Cela
va à l'encontre de toutes les idées modernes.


Les
gens ont toujours l'impression que ce qu'ils appellent les besoins de
leur corps,

ce que leur corps demande,

est une loi absolue ;

que si
on ne lui obéit pas,

on fait une faute grave contre son corps,

qui
en subira les conséquences.

Sri Aurobindo dit que ces besoins mêmes
sont soit des lumières très partielles

– c'est à dire une façon
de voir les choses, ou bien c'est tout à fait faux.


Si
on étudiait attentivement le problème,

on verrait à quel point les
soi-disant besoins du corps dépendent de l'attitude mentale.


Par
exemple le besoin de manger.

Il y a des gens qui meurent de faim
s'ils ne mangent pas pendant 8 jours.

D'autres le font exprès,

ils prennent le jeûne comme un principe de yoga, une nécessité du
yoga.

Pour eux, au bout de 8 jours de jeûne,

le corps se porte aussi
bien

et parfois mieux qu'au début


toutes
ces choses sont une question de mesure.

Il est évident que l'on ne
peut pas vivre toujours sans manger.

Mais il est évident aussi que
l'idée que l'on a du besoin de manger n'est pas vraie.


Au
fond c'est un sujet d'études :


«
Importance de l'attitude mentale vis-à-vis du corps »


Sri
Aurobindo ne reconnaît pas les besoins du corps comme des choses
ayant leur vérité en soi.

Il dit : « Ce n'est pas vrai,

c'est
seulement une idée que vous avez, une impression,

ce n'est pas une
chose vraie

qui porte sa vérité en soi.





    Le
    Supramental est le monde solaire du Suprême


    semence cachée dans les abîmes de la Matière

    d'où
    sortira notre prochain monde

    et
    le but des âges.


















Sattvique.

sâttvique râdjasique tâmasique.

27/05/2019

L'individu vertueux est très satisfait de lui-même, il n'a plus d'aspiration pour progresser.

16 MAI 1956


Quelle
est cette «
loi
impérieuse »                 « loi spirituelle et supramentale »?





C'est
la vérité de chacun.


Chaque
être porte en soi sa loi spirituelle, sa loi supramentale. Ce n'est
pas la même pour tous, ce n'est pas une seule loi identique.


C'est
pour chacun la vérité de son être, c'est à dire
la
chose qu'il doit réaliser dans
l'univers et
la place
qu'il doit occuper dans le monde.


Ça c'est la vérité de son être.





«
Inadéquate aussi,


est
la très fréquente tentative de mésalliance



entre le vital et le
spirituel,


entre
une expérience mystique au-dedans


et
un Paganisme esthétique,


intellectuel
et sensuel au-dehors,


ou
un hédonisme exalté


qui
s'appuie sur l'expérience mystique


et
se satisfait de l'illusion


d'une
approbation spirituelle. »





Qu'est-ce
que Sri Aurobindo entend par un « paganisme esthétique » ?





C'est
comme cela que Sri Aurobindo décrit les divers panthéons des
différents pays, spécialement en Grèce ou dans l'Inde.


C'est
à dire que c'est une façon esthétique et intellectuelle de
transformer toutes choses en des créatures divines, des êtres
divins : toutes les forces de la Nature, tous les éléments, toutes
les forces spirituelles, toutes les forces intéllectuelles, toutes
les forces physiques,


tout
cela est transformé en un nombre de divinités et il leur est donné
une réalité esthétique et intellectuelle.


C'est
une façon symbolique, artistique, littéraire, et poétique, d'avoir
affaire à toutes les forces et toutes les réalités universelles.


C'est
ainsi que se sont créés les panthéons, comme le panthéon grec, ou
le panthéon égyptien, ou le panthéon de l'Inde.



Tous ces dieux sont
des représentations que Sri Aurobindo appelle


«
esthétiques et intellectuelles » -une façon de concevoir
l'univers.


Ce
n'est pas pour dire que cela ne correspond pas à une vérité ( à
une réalité plutôt qu'à une vérité) : il y a des êtres comme
cela ; mais c'est un certain genre d'approche du monde universel, ou
plutôt des mondes universels.





Est-ce
que la morale nous a aidés à augmenter notre conscience?



Cela
dépend des gens. Certains sont aidés, d'autres pas du tout.


La
morale est une chose tout à fait artificielle et arbitraire, et dans
la majorité des cas, parmi les meilleurs, elle enraie le véritable
effort spirituel par une sorte de satisfaction morale :


on
est dans le droit chemin, on est un honnête homme, on fait son
devoir, on satisfait à toutes les nécessités morales de la vie.
Alors on est si satisfait de soi que l'on ne bouge plus et on ne fait
plus de progrès.


L'homme
vertueux est très satisfait de lui-même, il a l'impression
qu'il a réalisé ce qu'il devait réaliser, il n'a plus ni
aspiration ni même cette humilité élémentaire qui nous fait
vouloir faire des progrés.


Celui
que l'on appelle ici un homme sâttvique*, est généralement assis
très confortablement dans sa vertu et ne pense jamais à en sortir.


Alors
cela vous met à des millions de lieues de la réalisation divine.





    *
    Selon la terminologie indienne, l'homme « sattvique » est celui
    qui est mû par un principe de connaissance, d'équilibre et de
    lumière,

    par
    opposition à l'homme « radjasique » qui vit selon ses désirs et
    ses passions,

    et
    à l'homme « tamasique » qui vit dans l'inertie et l'obscurité.















« La
liberté est la loi de l'être en son unité illimitable, le maître
secret de la Nature tout entière.

La servitude est la loi de l'amour
en l'être qui se donne volontairement pour servir le jeu de ses
autres « moi » dans la multiplicité. » 
?


Aperçus et Pensées, « Les
Chaînes
 »



La liberté est une sorte de
besoin instinctif,

une nécessité pour le développement intégral
de l'être.

-60-


« La
liberté est la loi de l'être en son unité illimitable, le maître
secret de la Nature tout entière.

La servitude est la loi de l'amour
en l'être qui se donne volontairement pour servir le jeu de ses
autres « moi » dans la multiplicité. » 
?


Aperçus et Pensées, « Les
Chaînes
 »



La liberté est une sorte de
besoin instinctif,

une nécessité pour le développement intégral
de l'être.


Le
13 janvier 1957

« Par
la douleur et le chagrin, la Nature rappelle à l'âme que les
plaisirs dont elle jouit sont seulement un faible reflet de la joie
réelle de l'existence. "

Le
secret, c'est d'émerger de l'ego,
de sortir de sa prison, de nous
unir au Divin,
non seulement dans les parties profondes de l'être, mais aussi dans la vie et dans le
corps.
C'est un remède tout-puissant.

Pour
cela, il ne faut être ni lâche, ni craintif.

Quand le désordre
physique vient sur vous,
il ne faut pas avoir peur; il ne faut pas le
fuir,
il faut lui faire face avec courage, tranquillité, confiance, certitude que la maladie est un mensonge et que si l'on se tourne entièrement, en pleine confiance, avec une
complète tranquillité vers la Grâce divine,
Elle s'installera dans
ces cellules
comme Elle s'installe dans les profondeurs de l'être, et les cellules elles-mêmes participeront à la Vérité et à la
Joie éternelles.

 Chaque souffrance, chaque torture de notre
être contient le secret d'une flamme d'extase devant laquelle nos
plus grandes jouissances sont comme des lueurs vacillantes.

C'est ce
secret qui fait l'attraction de l'âme pour les grandes épreuves ;
pour les souffrances et les expériences terribles de la vie, alors
même que notre mental nerveux les abomine et les fuit. » (
Aperçus et Pensées, « Les chaînes. »)

Si l'on peut, au lieu de fuir la souffrance quand elle vient
à vous, entrer en elle avec cette volonté, cette aspiration de
passer à travers elle pour trouver la Vérité lumineuse, la Joie
invariable qui est au fond de toute chose,

la porte de la douleur est
souvent plus directe ,

plus immédiate que celle de la satisfaction
ou du contentement.

Le plaisir nous évapore ;
il nous trompe, il nous égare.

La douleur nous ramène à une
vérité plus profonde

en nous obligeant à nous concentrer pour
pouvoir endurer, pour pouvoir faire face à cette chose qui broie.

C'est dans la douleur que l'on retrouve le plus facilement la vraie
force, lorsqu'on est fort.




[1]  2   3   4   5   6 - suivant

SECRETARIAT (SAVITRI)
5 ALLEE CANTOU
47510 FOULAYRONNES

Tél : 09 70 35 37 26
Email : annick.longo0607@orange.fr

nous contacter