Actualité d'AUMA YOGA

Nature universelle.

L'énergie universelle agit en nous

27/05/2019

L'âme est limitée par le sens de l'ego mû par le mécanisme de la Nature.






  SYNTHÈSE DES YOGA

" Toute la Vie est un Yoga "

YOGA
DE LA PERFECTION DE SOI


Chapitre
XVI


LA
SHAKTI DIVINE




L'explication du Sânkhya
affirme que notre existence actuelle est gouvernée par un principe
dualiste.


Prakriti
est inerte si elle n'a pas le contact du Pourousha ;


elle
n'agit que par jonction avec lui, et même là, elle obéit au
mécanisme fixe de ses propres instruments et attributs;


Pourousha
est passif et libre quand il est séparé de Prakriti, mais, par son
contact avec elle et par son consentement à ses œuvres, il se
soumet à ce mécanisme, vit dans les limitations du sens de l'ego,
et il doit se libérer en retirant son consentement et en revenant à
son principe originel.


Selon
une autre explication, qui s'accorde avec une certaine partie de
notre expérience , il existe en nous un être double, animal et
matériel, ou, plus largement, l'être inférieur enchaîné à la
nature, et l'âme ou l'être spirituel emmêlé à l'existence
matérielle ou à la nature du monde par le mental ; la liberté
consiste donc à s'échapper de cet emmêlement, l'âme revenant à
son plan originel et le moi ou esprit à sa pure existence. La
perfection de l'âme ne se trouve donc pas du tout dans la Nature,
mais au-delà.



Pourtant, dans une conscience
plus haute que notre conscience mentale actuelle, nous nous
apercevons que cette dualité n'est qu'une apparence phénoménale.
La vérité suprême et réelle de l'existence est l'Esprit unique,
l'Âme suprême, Pouroushôttama, et c'est le pouvoir d'être de cet
Esprit qui se manifeste dans tout l'univers tel que nous en avons
l'expérience.

Cette Nature universelle n'est pas un mécanisme sans
vie, inerte,

inconscient : tous ses mouvements sont animés par
l'Esprit universel.

Son processus mécanique n'est qu'une apparence
superficielle :

en réalité c'est l'Esprit qui crée ou manifeste
son propre être par son propre pouvoir d'être au sein de tout ce
qui se trouve dans la Nature. De même en nous, l'âme et la nature
sont simplement une double apparence de l'existence unique.





C'est
l'énergie universelle qui agit en nous, mais l'âme est limitée par
le sens de l'ego, elle vit dans une expérience séparée et
partielle des opérations universelles, se sert seulement d'une
quantité modique de cette énergie et d'un mécanisme fixe pour
s'exprimer. Elle semble être maîtrisée et utilisée par cette
énergie, plutôt qu'elle ne l'utilise, parcequ'elle s'identifie au
sens de l'ego, qui fait partie des instruments naturels, et qu'elle
vit dans l'expérience de l'ego. Et en effet, l'ego est mû par le
mécanisme de la Nature dont il fait partie, et la volonté de l'ego
n'est pas et ne peut pas être une libre volonté. Pour parvenir à
la liberté, à la maîtrise et à la perfection, nous devons revenir
à notre moi véritable, à l'âme en nous, et parvenir ainsi aussi à
notre relation vraie avec notre propre nature et avec la nature
universelle.


                                                 
229







































                                     BUL
1950

               Le
Supramental et l'Humanité


    Quel
serait donc, pour l'humanité, la conséquence de la descente du
supramental dans notre existence terrestre ?

 ************************************************************************

    Car
nous devons supposer que c'est par une telle transformation
qu'une
race supramentale d'êtres serait créée,


de
même que la race humaine est sortie d'un état animal précédent


par
un changement moins radical quoique encore considérable,


une
élévation et un élargissement de la conscience,


une
conversion de l'instrumentation corporelle et de ses capacités


et
ses puissances mentales et spirituelles, inhérentes et évolutives.


Mais
même sans une transformation si totale,


le
principe de vérité pourrait remplacer


le
principe que nous voyons ici d'une ignorance originelle cherchant la
connaissance


et
atteignant tout au plus à une connaissance partielle,


au
point que la mentalité humaine puisse devenir


un
pouvoir de lumière et de connaissance se découvrant elle-même,


et
non plus l'hôte d'un jour incomplet


ou
le serviteur et l'aide de l'ignorance,


le
pourvoyeur d'un mélange de vérité et d'erreur.


                                                                                   





zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz



Disciple :
Was there a prejudice against Indians at that time ?


Sri
Aurobindo : There was no distinction between an English man
and an Indian.

It was brought by
Anglo-Indians and Englishmen retiring from the colonies.

But among cultured English-men it was
unkown and they treated us as equals.


Ayurveda is the first system of medicine; it
originated in India.

According
to the Veda there are three earths.

Karta Virya, the King, is
reported to have conquered fourteen earths !

-190-


wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww


Sri Aurobindo :

Dr Kobayeshi, a famous surgeon,who is a
Yogi folowing the Amitabha Buddha
school of Sadhana. He makes the patients sit
in meditation
  with him and asks them to concentrate on the navel and

aspire that the Light may come down and set right the affected organ. By now he has cured thousands of patients ;of course,


his
personal influence is indispensable in bringing down the Light.


He has cured tumours and many uterine
complaints,
he has even cured cancer. He is especially successful in
curing diseases of women.

His theory is that the disease is due to a
passive congestion in the affected part.
That is to say, the nerves
there get congested
and the

 vital force is not abble to reach that
part.

What the Light does is that it brings about a subtle and quick
vibration in the affected part,
thereby restoring normal circulation.


But whatever the theory, this is a method of curing diseas by pure,
subtle force.

Something from the occult plane comes down and removes
the obstacle from the physical plane. -167-

Probably, the Hatha Yogins used to do what this Japanese doctor is
doing,
with their knowledge of the « vital-physical »
currents.
-168-




Sri Aurobindo: If the Truth which the yoga wants to achieve is
attained and if India accepts it, then it will give quite a new turn
to Indian politics – different from European politics. It would be
a profound change.



 
Evening talks 25-11-1924- (127)

"Sri Aurobindo generally used to
see his disciples and visitors from outside, who came with the
purpose of seeing him, between 9 and 11 in the morning. He used to
glance at the daily paper and then grant interviews.
These were
very informal and often intimate in the sense that the disciple would
relate his experiences and difficulties, and visitors from outside
generally sought his advice on spiritual  matters or individual
guidance in some public activity.
Recorded by A.B.PURANI."

3
GREAT OBSTACLES:
There are three things in the vital nature which
are very great obstacles in the yoga - there are many others besides
but they are of minor importance.
1- lust
2- Pride and Vanity -
" I am a great Sadhak" etc.
3- Ambition for success or
greed for money "
27-12-1923


IMMOBILITE.

Pouvoir de l'Immobilité .

27/05/2019

Garder 1 immobilité complète dans sa tête, rester tranquille, silencieux, immobile, cela a 1 pouvoir sur vous et sur l'autre.

                      
22 février 1956



«
La Guîtâ a pour but quelque chose d'absolu, sans mélange, sans
compromis, une conversion, une attitude qui change l'équilibre même
de l'âme. Sa règle n'est pas la maîtrise du mental sur les
impulsions vitales, mais la puissante immobilité d'un esprit
immortel.»


Je
n'ai pas compris :
« La
puissante immobilité d'un esprit immortel.
»


C'est
une conséquence.

Ce que la Guîtâ veut, c'est que l'esprit ait
conscience de son immortalité et en conséquence qu'il ait une
puissante immobilité.

Quand l'esprit est conscient de l'immortalité,
il devient d'une immobilité toute faite de puissance.

L'immobilité.

Il ne bouge plus, mais c'est une immobilité puissante,


pas
une immobilité d'inertie ou d'impuissance.


C'est
une immobilité puissante qui est une base pour l'action, c'est à
dire que tout ce que l'on fait s'appuie sur cette immobilité
toute-puissante, de l'esprit qui est immortel.


Aucune
explication ne peut vous donner cela : il faut avoir l'expérience.


Tant
que l'on n'a pas eu l'expérience, on ne peut comprendre ce que cela
veut dire. C'est la même chose pour tout : la tête, le petit
cerveau ne peut pas comprendre.


De
la minute où on a l'expérience, on comprend -pas avant.


On
peut avoir une sorte d'imagination, mais ce n'est pas comprendre.


Pour
comprendre, il faut vivre.


Quand
tu seras consciente de ton esprit immortel, tu sauras ce qu'est sa
puissante immobilité, mais pas avant. Autrement ce sont des mots.


Tu
ne comprends pas comment on peut être immobile et puissant en même
temps, c'est cela qui te gêne ?Je te réponds que la plus grande
puissance est dans l'immobilité. C'est la puissance souveraine.


Une
petite application superficielle t'aideras peut-être à comprendre.


Quelqu'un
vient t'insulter ou te dire des choses désagréables ; si on se
met à vibrer à l'unisson de cette colère ou de cette mauvaise
volonté, on se sent faible ou démuni, et généralement on fait des
bêtises. Mais si on arrive à garder au-dedans de soi et
spécialement dans sa tête, une complète immobilité qui refuse de
recevoir ces vibrations, alors simultanément on sent une grande
force et l'autre ne peut pas vous déranger. Si l'on reste très
tranquille, même physiquement, et que la violence vienne vers vous,
si vous êtes capable de rester très tranquille, très silencieux,
très immobile, cela a un pouvoir sur vous et sur l'autre aussi. Si
vous n'avez pas toutes ces vibrations de réponse intérieure, si
vous pouvez rester absolument immobile au-dedans de vous, partout,
cela a une action presque immédiate sur l'autre.


Cela
te donne une idée de ce qu'est le pouvoir de l'immobilité. C'est un
fait courant qui peut se produire tous les jours, ce n'est pas une
grande chose de la vie spirituelle, c'est une chose de la vie
matérielle, extérieure.


Il
y a un pouvoir formidable dans l'immobilité :


l'immobilité
mentale, l'immobilité sensorielle, l'immobilité physique.


Si
vous pouvez rester comme un mur, absolument immobile, tout ce que
l'autre vous envoie, lui retombera dessus immédiatement.


Cela
a une action immédiate. Cela peut arrêter le bras de l'assassin,
cela a cette force. Seulement il ne faut pas avoir l'air d'être
immobile et être dans un bouillonnement intérieur ! Je parle
d'une immobilité intégrale.


«
Est-ce la même chose que
l'égalité d'âme dont Sri Aurobindo a parlé ?»


L'égalité
d'âme est un chemin, c'est un moyen et un chemin – ce peut être
un but aussi. Mais ce n'est pas le couronnement.



-88-






“Aspiration ferme et immuable

travail patient

présence du psychique dans le
physique.

appel à la lumière et à la
force

pour qu’elles descendent dans ces obscures
parties de l’être.

Si on conserve une foi

et une tranquillité constantes,

ce sera plus rapide.

Si la foi est éclipsée

ou la tranquillité troublée

parce que la difficulté se
prolonge

il faudra davantage de temps,

mais même dans ce cas ce sera
fait.

Car la Force est là à l’œuvre

même si on ne la sent pas.”
Agenda 1971


















SOLVITUR 
AMBULANDO


Les échecs sont nécessairement
nombreux

au commencement de toute

grande et difficile
tentative,

mais vient un moment

où l’expérience des échecs
passés

peut être mise à profit

et où cèdent les
portes

qui avaient longtemps
résisté...

La devise de l’aspirant qui cherche
doit être:

“ Solvitur
Ambulando”

C’est en marchant que la difficulté se
résout.

Un vrai commencement doit avoir
lieu,

le reste est l’œuvre du
temps

avec ses accomplissements
soudains

ou son long labeur
patient. "
Agenda 1961

(Synthèse des Yoga Vol 1) -66-








 






Contraction du temps .

Temps de l'horloge Théorie de la Relativité

27/05/2019

Dans certains cas, avec une attitude intérieure particulière, le temps d'horloge est différent.
* "Théorie de la Relativité" d'Einstei

                                 

Dans
certains cas


avec
une certaine attitude intérieure,


le
temps d’horloge est différent.


Pourtant
nous,


liés
à notre Matière Physique,


nous
avons l’impression


que
c’est exactement le même temps.


    
Nous sommes encore trop liés à la forme le plus
extérieure...


J'en
ai eu l'expérience très concrète.


Le
matin j'ai un temps très court, très limité, très fixe.


Il
y a un certain nombre de choses qu'il faut que je fasse, ce sont des
choses très matérielles.


On
a l'impression que le temps doit être toujours le même – ce n'est
pas vrai.


Moi-même
j'en suis étonnée.


Pour
le Japa,


le
contraste est le même, c'est ahurissant :


j'ai
l'impression de dire les mots de la même manière, avec le même
son, le même rythme exactement,


mais
dans certains cas, avec une attitude intérieure particulière, le
temps d'horloge est différent!


Et
pourtant, nous, liés à notre Matière physique,


nous
avons l'impression que c'est exactement le même temps!


C'est
cela qui est étrange, c'est cette extraordinaire relativité par
rapport à l'horloge. *


Ce
doit être cela qu'ils ont essayé d'exprimer avec Josué arrêtant
le soleil.


Il
y a là quelque chose à trouver qui est extraordinaire.


Il
y a quelques secrets comme cela.


Et
de temps en temps c'est comme si on me donnait un exemple.


Alors
j'en suis ahurie...


en
langage ordinaire on dirait : c'est miraculeux ,


ce
n'est pas miraculeux c'est quelque chose à trouver.


On
trouvera !


L'Agenda
de Mère 1961


*
"Dans les équations de la Théorie de la Relativité
d'Einstein, des quantités aussi « immuables » que la
masse d'un corps, la fréquence d'une vibration ou le temps séparant
deux événements, sont liés à la vitesse du système de référence
dans lequel se déroule l'expérience. Les expériences spatiales ont
permis de vérifier la validité des équations d'Einstein.


Une
horloge embarquée sur un satellite en rotation constante autour de
la terre comptera 60 secondes entre deux  « top »
sonores,


alors
qu'une horloge identique restée sur terre marquera 61 secondes entre
les deux mêmes signaux : le temps se « contracte »
avec la vitesse.


Les
écarts deviennent de plus en plus importants au fur et à mesure que
la vitesse s'approche de celle de la lumière.


C'est
l'histoire du voyageur spatial qui revient sur terre moins vieilli
que ses congénères : on passe dans un autre « système
de référence »


Il
est frappant de constater que les expériences corporelles de Mère
viennent très souvent recouper des théories de la physique moderne,
comme si les équations mathématiques étaient le moyen de formuler
dans un langage humain certains phénomènes complexes ou éloignés
de notre réalité que Mère vivait spontanément dans son corps –
peut-être « à la vitesse de la lumière »





Prières
et Méditations


Le
26 décembre 1916


  
Toujours la parole que Tu
me fais entendre dans le silence est encourageante et douce,
Seigneur...


Que
ce cœur est petit pour contenir tant d'amour !


Et
que cet être vital et physique est faible pour le bien pouvoir
distribuer !


Ainsi
Tu m'as placée au seuil de la voie merveilleuse, mais mes pieds
auront-ils la force de me faire avancer sur elle ?...


Tu
me réponds que je plane et que j'aurais tort de vouloir marcher...


Ô
Seigneur, que Ta miséricorde est infinie !


Une
fois encore Tu m'as prise dans tes bras tout-puissants et Tu m'as
bercée sur Ton cœur insondable


et
ce cœur m'a dit :


« 
Ne te tourmente point, sois confiante comme un enfant : n'es-tu
point moi-même cristallisé pour mon œuvre ?... »-374-



Masculin
et Féminin :


     Dans
la vie de l'avenir, il n'y aura plus de place pour ce déséquilibre
entre le masculin et le féminin.


     La
vraie relation entre les deux sexes est dans une égale condition
d'aide mutuelle et d'étroite collaboration."






     Dés
qu'il s'agit de grands événements et de grandes œuvres, la coutume
est de reléguer les femmes dans un coin...


     "ce
n'est pas votre affaire, pauvres créatures faibles...."


      Désormais
la femme doit reprendre sa position véritable, retrouver la place
qui lui est due et affirmer son importance véritable: celle de
formatrice et d'éducatrice spirituelle."
     
Causerie de la Mère au Japon 1916







Prières et
Méditations



Le
26 décembre 1916

   Toujours la parole que Tu me fais entendre dans le
silence est encourageante et douce, Seigneur...

Que ce cœur est
petit pour contenir tant d'amour !


Et
que cet être vital et physique est faible pour le bien pouvoir
distribuer !

Ainsi Tu m'as placée au seuil de la voie
merveilleuse, mais mes pieds auront-ils la force de me faire avancer
sur elle ?...

Tu me réponds que je plane et que j'aurais tort
de vouloir marcher...

Ô Seigneur, que Ta miséricorde est infinie !


Une fois encore Tu m'as prise dans tes bras tout-puissants et Tu m'as
bercée sur Ton cœur insondable

et ce cœur m'a dit :

« 
Ne te tourmente point, sois confiante comme un enfant : n'es-tu
point moi-même cristallisé pour mon œuvre ?... »-374-














00000000000000000000000000000000000000000000000000
 



Masculin et Féminin :

     Dans la vie de l'avenir, il n'y aura plus de place pour ce déséquilibre entre le masculin et le féminin.

     La vraie relation entre les deux sexes est dans une égale condition d'aide mutuelle et d'étroite collaboration."



     Dés qu'il s'agit de grands événements
et de grandes œuvres, la coutume est de reléguer les femmes dans un
coin...

     "ce n'est pas votre affaire, pauvres créatures
faibles...."

      Désormais la femme doit reprendre sa position
véritable, retrouver la place qui lui est due et affirmer son
importance véritable: celle de formatrice et d'éducatrice
spirituelle."
      Causerie de la Mère au Japon en 1916






L'animal a 1 âme.

Lâme d'une plante ou d'un animal

27/05/2019

Les animaux ont une âme et répondent au psychique de l'être humain.



PLANS
ET PARTIES DE L'
être


L'
âme d'une plante ou d'un animal n'est pas complètement latente :


simplement
ses moyens d'expression sont moins développés que ceux d'un être
humain.

Il y a beaucoup de psychique dans une plante,

beaucoup de
psychique dans l'animal.


Dans
la forme de la plante,

seul le vital-physique est évolué,

donc elle
ne peut pas s'exprimer ;

l'animal a un mental vital et le peut, mais
sa conscience est limitée et ses expériences sont limitées,

aussi
la conscience et l'expérience de l'essence psychique sont-elles
moins développées que dans l'homme ou du moins que ce n'est
possible dans l'homme.


Tout
de même, les animaux ont une âme et répondent très volontiers au
psychique en l'être humain.

75






Animal or vital Nature is
also non-ethical, although as it progress it manifests the crude
material out of which the higher animal evolves the ethical impulse.

     We do not blame the tiger because it slays and devours its prey

     any
more than we blame the storm because it destroys

 or the fire because
it tortures and kills ;

neither does the conscious-force in the
storm,

the fire or the tiger blame or condemn itself.

Blame and
condemnation,

or rather self-blame and self-condemnation, are the
beginning of true ethics.-96-



This recoil or dislike is
the primary origin of ethics, but is not itself ethical. The fear of
the deer for the tiger, the rage of the strong creature against its
assailant is a vital recoil of the individual delight of existence
from that which threatens it. In the progress of the mentality it
refines itself into repugnance, dislike, disapproval. Disapproval of
that which threatens and hurts us, approval of that which flatters
and satisfies refine into the conception of good and evil to
oneself, to the communities than ours, and finally into the general
approval of good, the general disapproval of evil.-96-




We see, in the
animal, operations of a perfect purposefulness and exact , indeed
scientifically minute knowledge which are quite beyond the capacities
of the animal mentality

and which man himself can only acquire by
long culture and education and even then uses with a much less sure
rapidity.

We are intitled to see in this general fact the proof of a
conscious Force at work

in the animal and the insect

which is more
intelligent, more purposeful, more aware of its intention, its ends,
its means, its conditions at the highest mentality yet manifested in
any individual form on earth.

And in the operations of inanimate
Nature we find the same pervading characteristic of a supreme hidden
intelligence, « hidden in the modes of its own workings ».
-89-



For the rest, it is
impossible to ignore the drive of set purpose, the guidance of
apparent blind tendency, the sure eventual or immediate coming to the
target sought, which caracterise the operations of World-Force in the
animal, in the plant, in inanimate things. So long as Matter was
Alpha and Omega to the scientific mind, the reluctance to admit
intelligence was an honest scruple. But now it is no more than an
outworn paradox to affirm the emergence of human consciousness,
intelligence and mastery out of unintelligent, blindly driving
unconsciousness in which no form or substance of them previously
existed. Man's consciousness can be nothing else than a form of
Nature's consciousness. -89-








The master of existence
lurks in us

Divine, wears shapes of
animal or man ;

Savitri Book One- Canto Four. 




"One indivisible
that is pure existence". Chhandogya Upanishad. VI


If
we look again with an observing perception


not
dominated by intellectual concepts,


but
informed by intuition


and
culminating in knowledge by identity,


we
shall see that the consciousness of this infinite Energy


is
other than our mental consciousness,


that
it is indivisible and gives,


not
an equal part of itself,


but
its whole self at one


and
the same time to the solar system


and
to the ant-hill. -



The outward and the
immediate are our field, the dead past is our background and
support ; mind keeps the soul prisonner, we are slaves to our
acts ; we cannot free our gaze to reach wisdom's sun.
Inheritor of the brief animal mind
, man still a  child in
Nature's mighty hands, in the succession of the moments lives ; to a changing present is his narrow right ; his memory
stares back at a phantom past, the future flees before him as he
moves ; he sees imagined garments, not a face. Armed
with a limited precarious strength , he saves his fruits of work
from adverse chance.


In
the worm he forsees the coming god. (Savitri)



De
même que les sommets du mental humain sont au-delà de la perception
animale, de même les mouvements du supramental sont au-delà de la
conception humaine ordinaire.
VD -102-

Animal life was only a prelude to the human.

This man is the Manu, the
thinker, the Manomaya Purusha, mental person or soul in mind of the
ancient sages. No mere superior mammal is he, but a conceptive soul
basing itself on the animal body in Matter. 


He is conscious Name or
Numen accepting and utilising form as a medium through which Person
can deal with substance. The animal life emerging out of Matter is
only the inferior term of his existence.

CONSCIENCE
PLANTES ET ANIMAUX ;


Les
plantes sont parfaitement conscientes, pourtant elles ne pensent pas.
Elles ont des sensations très précises qui sont l'expression d'une
conscience.

Les animaux commencent à penser et leurs réactions sont
beaucoup plus complexes.

Les plantes et les animaux sont conscients.

On peut être conscient d'une sensation sans avoir la moindre pensée.
              E 1951 -260-



Le végétarisme
repose sur la volonté de s'abstenir de nuire aux formes de vie les
plus conscientes pour satisfaire l'estomac."







Crise évolutive actuelle.

Droits des idéaux et de la conscience.

27/05/2019

Connaissance qui unifie et harmonise.

             

    Sri Aurobindo

    La crise évolutive actuelle

    ***********************

L'homme
moderne n'a pas résolu le problème des rapports de l'individu et de
la société.


Quels
sont leurs rôles respectifs dans le progrès spirituel de l'espèce?

***

Le
principe du moi et l'intérêt du moi




se
heurtent au principe de l'altruisme qui les

contredit.


L’État s'érige en divinité et exige

l'obéissance,


la
soumission, la subordination et qu'il

s'immole;


contre
cette prétention exorbitante



l'individu doit affirmer les droits de ses

idéaux,


de
ses idées, de sa personnalité, de sa

conscience.


Il
est évident que tout ce conflit de normes


est
un tâtonnement de l'ignorance mentale

humaine,


qui
cherche son chemin et saisit différents

aspects de la vérité,


mais
est incapable de les harmoniser tous

ensemble


parce
que sa connaissance n'est pas

intégrale.


Seule
une connaissance qui unifie et

harmonise peut trouver son chemin,


mais
cette connaissance appartient à un

principe plus profond notre
être,


un
principe pour lequel l'unité et l'intégralité

sont innées.


C'est
seulement si nous découvrons ce

principe en nous-mêmes


que
nous pouvons résoudre le problème de

notre existence et,


en
même temps,


le
problème de la vraie manière de vivre

individuelle et collective.


Il
y a une Réalité, une vérité de toute

existence,


qui
est plus grande et plus durable que

toutes ses formes et ses
manifestations.


-35-




The Life  Divine

CHAPTER XV


Reality
and the Integral Knowledge



This
Self is to be known by the Truth and by an integral knowledge.


Mundaka
Upanishad. (III. 1. 5.)


Hear
how thou shalt know Me in My totality...for even the seekers who have
achieved, one knows Me in all the truth of My being.


Gita.



THIS
then is the origin, this the nature, these the boundaries of the
Ignorance.


Its
origin is a limitation of knowledge, its distinctive character a
separation of the being from its own integrality and entire reality;


its
boundaries are determined by this separative development of the
consciousness,


for
it shuts us to our true self and to the true self and whole nature
of things


and
obliges us to live in an apparent surface existence.


A
return or a progress to integrality, a disappearance of the
limitation,


a
breaking down of separativeness, an overpassing of boundaries,


a
recovery of our essential and whole reality must be the sign and
opposite character


of
the inner turn towards Knowledge.


633










"Unifier
tout l'être autour du vrai moi et ouvrir l'individualité à la
conscience cosmique."


L'évolution
spirituelle obéit à la logique d'un développement successif.

L'humanité 


avance sur un chemin zigzaguant,

         elle
exécute instinctivement les plans de la Nature,


non
sans beaucoup de gaspillage et de souffrance.



La société conserve
ses méthodes extérieures longtemps après que l'individu est devenu
partiellement libre...


Le mental collectif commence
tout juste...

Mais les conflits ne
s'apaisent pas ;
ils semblent plutôt se multiplier.

....De même les impulsions
innées de l'homme collectif

comme celles de l'homme individuel,

contiennent des éléments inestimables qui échappent aux limites de
toutes les formules morales déjà découvertes,

 et qui, pourtant
sont nécessaires à la plénitude et à l'harmonie de la perfection
divine finale. -58-


NOTES* Le principe et le soutien de toute existence
est le Moi ou Esprit (Self ou Spirit en anglais, âtman en sanskrit).

Par rapport à l'existence manifestée, il se présente sous trois
aspects.


a)
individuel (jîvâtman) : c'est le moi individuel vrai,

l'être
central en chaque être vivant,

la conscience essentielle, immuable
et libre, non affectée par le désir, l'ego et l'ignorance ;

b)
cosmique : le Moi universel, égal en tous les êtres ;

c)
transcendant (paramâtman) :

l'Existence en soi, au-dessus de
l'individu et du cosmos,

le Moi suprême, identique à l'être divin,
la suprême Réalité, l'Absolu (parabrahman) .

Malgré ses trois
aspects, le Moi est un et indivisible et reste hors de l'espace et du
temps. -180-





*La
perception spirituelle la plus haute,

révèle que l'Un possède une
triple essence :

Existence
Conscience
-
Félicité,

sat-chit-ânanda . (sachchidânanda)


Dans
le Suprême les trois sont un et ne peuvent se distinguer


l'Existence (sat) est Conscience (chit) et la
Conscience est Félicité ( ânanda).

Sur les plans supérieurs
de la manifestation,

ils deviennent trois en un ;

bien qu'ils
restent inséparables,

l'un peut prédominer et servir de base aux
autres.

En dessous,

sur les plans inférieurs ils sont séparables en
apparence, sans l'être cependant dans leur réalité secrète,

et,
dans le monde phénoménal,

ils peuvent exister indépendamment l'un
de l'autre,

si bien que nous ne prenons conscience d'une existence
qui nous semble inconsciente ou douloureuse.





[*
Tapasyâ : effort spirituel, concentration des énergies
par une discipline ou un processus spirituel ; pratique d'une
discipline, et généralement d'austérités, dans un but déterminé.]




" La
Prakriti est ce
que l'on appelle communément la Nature...

Force
créatrice consciente qui forme les mondes et les meut.


Ce
côté extérieur semble être un jeu de forces inconscientes et
mécaniques.


Mais
derrière,

sont toujours présentes la conscience et la force vivantes
du Divin, la Shakti divine...


Cette
Prakriti est la Prakriti inférieure,

la Prakriti de l'Ignorance,

la
Prakriti du mental, de la vie, et de la matière.


Il
existe une Prakriti supérieure
Parâprakriti,

la Supranature ou Nature divine du Sachchidânanda,


qui
possède le pouvoir de manifester le Supramental

et qui reste
toujours consciente du Divin

et libre de l'Ignorance et de ses
conséquences.


*Sri
Aurobindo appelle Supramental ou Gnose:
 le dynamisme
supérieur de l'existence spirituelle.

Le supramental est la parfaite
Conscience de Vérité,

où il ne peut y avoir de place pour
le principe de division et d'ignorance.

Son caractère fondamental
est la connaissance par identité.

L'humanité
traverse à l'heure actuelle une crise évolutive qui secrètement
recèle le choix de sa destinée...










La Mère 1962:

" Nous pensons
qu'au moment où l'humanité commence à prendre conscience d'une
manière si poignante de son pouvoir d'influencer

- en bien et en
mal-

sa propre destinée et s'interroge sur son avenir,

il importe de
mettre devant le public français les passages les plus significatifs
des œuvres que Sri Aurobindo a consacrées à ce problème."

Première édition: 1962

PRÉFACE


Les citations
qui forment ce petit livre sont extraites des trois ouvrages
suivants :


- LA VIE DIVINE


--LE CYCLE
HUMAIN


--LA SYNTHÈSE
DES YOGAS


  Notre but sera
atteint si le lecteur est incité à se reporter à ces ouvrages et à
poursuivre leur étude.


           Imprimé en
Pologne sous les auspices de PWN -


           Éditions Scientifiques de Pologne,

           par l'imprimerie Drukarnia Norodowa, de
Cracovie.


                     1ere édition :
2ème trimestre 1962


                      Presses Universitaires de France

                  PANSTWOWE
WYDAWNICTWO NAUKOWE


                                         WARSZAWA





précédent - 1   2   [3]  4   5   6 - suivant

SECRETARIAT (SAVITRI)
5 ALLEE CANTOU
47510 FOULAYRONNES

Tél : 09 70 35 37 26
Email : annick.longo0607@orange.fr

nous contacter